Le nez des chiens est 10 000 fois plus puissant que celui des humains. Mais ils ont 80% de papilles gustatives en moins. Le cerveau d'un chien a soif de parfum.

  • Le traitement des odeurs par le passage nasal d'un chien est détecté par 220 millions de récepteurs d'odeurs.
  • Dans le cerveau d'un chien, le bulbe olfactif est trois fois plus gros que celui d'un humain.
  • Le nez des chiens est stéréoscopique, une narine identifiant une odeur et une autre la localisant.

* D'après une étude sur l'engagement moyen menée à la Purdue University School of Veterinary Medicine, les chiens restent engagés 7 fois plus longtemps que les jouets non parfumés.